Lille

Fin de partie

Réservations juste ici 

Il est 1h du matin lorsque le bar où travaille Axel ferme ses portes. Comme à son habitude, le jeune homme est en charge du rangement, et de la fermeture des lieux. Le lendemain matin, c'est avec effroi que l'un des employés découvre, à son arrivée, le corps sans vie d'Axel, poignardé d'un coup de couteau. Serveur, et aussi musicien à ses heures perdues, il était apprécié de nombreux clients et aspirait à un brillant avenir. Qu'a-t-il bien pu se passer ? 
Le bar était fermé de l'intérieur, aucune trace d'effraction, seule une personne possédant les clés aurait pu y entrer... Axel suscitait-il de la jalousie de la part de ses collègues ? Une sombre affaire a démêler... 

Douai

Mystère sur les fêtes de Gayant

Pas de session pour le moment. 

Les rues de la cité Douaisienne sont calmes au lendemain du traditionnel défilé de Gayant. Jules Rimet, journaliste réputé de la cité Douaisienne, est sur le point de regagner son domicile de la rue du Kiosque. Alors qu’il ne le lui reste que quelques minutes de trajet avant de rejoindre son domicile, un détail quelque peu étonnant va attirer son attention. La porte du garage du n°102 de la rue Saint-Nicolas est entrouverte et laisse un vide d’une trentaine de centimètres entre le pied du rouleau mécanique et le sol... Un corps git sur le sol un couteau planté dans le dos.

Roubaix

Portrait inachevé...

Renseignements et réservations auprès de l'Office de Tourisme au 03 20 65 31 90

Il est 7h30, comme chaque matin Joachim, photographe, est le premier à rejoindre son laboratoire aux Ateliers Jouret. Alors qu’il est sur le point de se mettre au travail, il découvre le corps sans vie d’Estelle. Sur le sol, aux côtés du corps, la toile sur laquelle Estelle était en train de travailler, est maculée de sang. Artiste peintre de métier, Estelle, 38 ans, s’était installée aux Ateliers Jouret lors de leur ouverture. Ce soir là, elle avait décidé de rester plus tard qu’à son habitude afin d’avancer sur son œuvre. Malheureusement, son portrait restera inachevé...

Saint-Quentin

Osez voler Joséphine

Renseignements et réservations auprès de l'Office de Tourisme au 03 23 67 05 00

En 1934, Joséphine Baker donne un concert dans la salle mythique du Carillon à Saint-Quentin. Ce même soir, sa boîte à bijoux disparaît. À l'époque l'affaire ne fait pas de bruit. Plus de 80 ans plus tard, Francis, maître d'oeuvre à la rénovation du buffet de la gare découvre cette boîte à bijoux derrière un mur abattu. Cette fois l'affaire est relatée par la presse. Quelques jours plus tard, Francis est retrouvé poignardé dans son bureau et la boîte à bijoux a disparu...